Accueil

Ensemble  Travailler  Habiter  Apprendre  Progresser  Evaluer

contact courriel : contact@ethape-a-angers.fr   tél : 06 58 42 70 06

                                                           dernière mise à jour du site : 30 novembre 2020

Quand est-ce que nous pouvons reloger une personne ou une famille ?

3 conditions : au moins un bénévole qui prend contact avec nous et s’engage à l’accompagner sur la durée, des moyens pour payer le loyer, et si nécessaire un accompagnement juridique pour obtenir une régularisation.

FLASH  Dernières nouvelles 2020  :

  • L’association loge actuellement 16 familles et 8 personnes seules, soit au total 42 adultes et 34 enfants. Parmi elles 7 familles et 5 personnes sont actuellement sans papiers, et une famille et 2 personnes seules sont en demande d’asile, soit au total 18 adultes et 13 enfants qui espèrent une régularisation
  • Candidatures à l’étude : un couple de réfugiés colombiens avec 2 enfants de 8 et 3 ans, actuellement hébergés; un jeune demandeur d’asile en formation, soutenu par un groupe de citoyens; une famille malienne avec 1 enfant en cours d’expulsion de CADA; un couple d’Azerbaïdjan avec un fils étudiant de 28 ans, déboutés du droit d’asile mais ayant déposé une nouvelle demande d’admission au séjour.
  • Nous avons attribué le 2 octobre la dernière chambre disponible de la Croix Blanche à Yacouba, jeune demandeur d’asile en en formation CAP maintenance. Il est accompagné par 3 bénévoles, et est connu du secours catholique qui pourra le soutenir pour une possible régularisation lorsqu’il aura une promesse d’embauche à la fin de son parcours de formation. Un nouveau groupe de donateurs va se mettre en place pour soutenir l’association.
  • Nous avons attribué en septembre une des chambres libres de la Croix Blanche à un couple Géorgien et leur deux très jeunes enfants (6 et 19 mois). Ils ont été expulsés de CADA mi août et ont eu quelques jours de prise en charge en hôtel jusqu’à leur entrée.
  • GRANDES NOUVELLES : Cinq familles ont été régularisées depuis juin 2020. Zaza et son fils ont déjà leurs carte de séjour, ainsi que Syntiche et qu’Elvin et Leila : les deux pères de famille travaillent et les trois familles sont complètement autonomes financièrement. Amné a aussi son titre depuis le 11 août, mais son dossier CAF est complexe à finaliser : elle commence juste à percevoir des prestations partielles de la CAF, et tente de trouver un logement sur Nantes. Gisèle T. a eu son titre le 20 octobre : ses prestations CAF ont été débloquées pour 4 de ses 5 enfants le 24 novembre.
  • autre bonne nouvelle, Isabel L. a obtenu une attribution HLM et est partie début août de sa chambre à la Croix Blanche. Sa fille, qu’elle a hébergée quelques mois a elle aussi obtenu un logement HLM dans lequel elle a emménagé le 17 juillet.
  • une nouvelle plus triste : nous avons demandé à Emmanuel Brice de quitter sa chambre à la Croix Blanche le 10 juillet. Malgré sa grande gentillesse, son mode de vie était extrêmement difficile à supporter par les autres résidents à la Croix blanche, et les locaux se dégradaient progressivement. Avec sa mère et son beau-père qui habitent Angers, il a demandé une aide pour retourner dans son pays, et a eu une réponse positive de l’OFII le 2 octobre pour une aide au départ.
  • La famille Haj. a obtenu fin juin l’ouverture de tous ses droits allocations familiales et APL, avec un rappel des prestations depuis mai 2019 !  La famille va maintenant pouvoir prendre en charge tous ses loyers, y compris une partie des loyers de 2020, ainsi que tous les timbres fiscaux de 2020. La famille est donc désormais complètement autonome financièrement et va pouvoir devenir locataire en direct de son logement HLM.
  • Nous avons fait une demande pour entrer en tant qu’association au Fonds de Dotation E.P.L.S. (Entreprendre Pour la Solidarité)Nous attendons la réponse courant novembre, après deux rencontre en octobre. Cette coopération avec les 14 associations déjà membres du Fonds de Dotation nous permettra de développer nos projets et de pouvoir bénéficier de legs via ce fonds.
  • Almamy, jeune demandeur d’asile guinéen, est entré fin juin dans le studio de la Croix Blanche, qu’il occupe finalement seul.
  • pendant le temps de confinement nous avons apporté une aide alimentaire à plusieurs familles (en particulier les deux premières semaines pendant lesquelles les distributions alimentaires ne fonctionnaient pas normalement), distribué des attestations dérogatoires de déplacement à plusieurs occasions, et enfin donné deux masques à chaque adulte et jeune ado des familles que nous logeons. Un grand merci aux deux bénévoles qui ont fabriqué et repassé les 110 masques distribués !
  • PROJET SUSPENDU : relogement d’une famille arménienne avec 3 jeunes enfants qui devait quitter son hébergement. Nous devions la reloger fin mai ou courant juin en partenariat avec FONDACIO. La famille ne peut pas pour le moment entrer en HLM car la maman vient juste d’être informée qu’elle va avoir un de titre de séjour d’un an. Le papa travaille et deux des enfants permettent à la famille de bénéficier d’allocations familiales. PROJET SUSPENDU, car la famille a pu se maintenir dans son hébergement
  •  Le jeune réfugié guinéen que  nous avons relogé le 1er février dans le studio de la Croix Blanche a trouvé un logement dans le parc privé. Il a quitté ce logement le 15  mai. NOUVEAU PROJET : nous allons reloger dans le studio un ou deux demandeurs d’asile en colocation.
  • Projet Abandonné de montage d’une SCCI – Société Coopérative Civile Immobilière en partenariat avec AGLAES et le Fonds de Dotation E.P.L.S. – Entreprendre Pour La Solidarité – Ce projet consistait en particulier à monter avec d’autres partenaires un lieu de vie avec rénovation d’un bâtiment et activité de maraîchage en permaculture.
  • nous avons relogé le 19 janvier Alpha, un monsieur guinéen sans papiers dans notre colocation Bd Auguste Allonneau.
  • nous avons relogé le 1er janvier Syntiche, une maman congolaise avec un petit bébé d’à peine 2 mois. Le bébé a un papa français, ce qui devrait permettre à la maman d’être régularisée dans 1 an, et peut-être de pouvoir entrer dans un dispositif institutionnel d’hébergement dans quelques mois. La maman et sa petite fille ont été relogées dans un des logements de l’immeuble des Ponts de Cé que nous avons pris en location en juillet 2019. La maman a été régularisée en août et est maintenant autonome. Elle a pu trouver une place en crèche pour sa fille et cherche activement du travail

ACTIONS 2ème semestre 2019 :

  • Nous avons relogé le 12 novembre une maman arménienne avec 3 enfants de 6, 4 et 2 ans, expulsée de CADA, et mise à la rue le 26 octobre. La famille est entrée dans le logement d’AGLAES libéré par la maman somalienne et son compagnon éthiopien. Un couple d’amis de l’association a hébergé la maman et ses 3 enfants du 20/10 au 12/11. Le papa les a rejoints courant décembre.
  • Nous avons signé le 21 octobre un bail avec AGLAES pour leur louer une grande maison dans le quartier Croix Blanche qui comporte 1 appartement de deux pièces avec kitchenette, un studio avec kitchenette, deux grandes chambres indépendantes avec salle d’eau, et une salle commune avec cuisine. Nous avons maintenant attribué l’ensemble de ces logements à : un couple franco-tchadien avec deux très jeunes enfants, un couple de demandeurs d’asile colombiens et leur fils de 2 ans, une dame angolaise ayant obtenu le statut de réfugiée, et un jeune camerounais qui a été débouté de sa demande d’asile. Plusieurs bénévoles gestionnaires se relayent pour y assurer des temps de présence, et nous y faisons désormais nos réunions d’équipe.
  • Nous avons relogé le 31 octobre une dame française de 61 ans sans logement dans le studio de St Barthélémy. Après une période difficile, elle peut maintenant se poser dans ce logement. Madame est soutenue par la personne qui l’hébergeait précédemment et par sa famille qui habite près d’Angers.
  • la maman somalienne et son compagnon éthiopien ont eu une attribution HLM et Monsieur a obtenu le statut de réfugié !  Ils sont partis de leur logement de Trélazé avec leurs deux jeunes enfants dans leur nouveau logement HLM à Angers début novembre. Le papa va commencer à travailler en janvier 2020.
  • La famille Iboyan a obtenu un relogement HLM fin août !
  • Nous avons vendu ce logement, après l’avoir proposé  à deux familles qui n’ont pas pu le prendre. Cette vente, réalisée le 30 décembre, nous permet de sécuriser le financement de l’association pour les prochaines années et faciliter le démarrage de nouveaux projets. Nous avons hébergé dans ce logement de septembre à mi décembre le couple colombien avec un enfant, demandeurs d’asile, avant de les accueillir dans le studio du quartier de la Croix Blanche, dans lequel ils sont un peu à l’étroit.
  • Nous avons mis en place en octobre un nouveau projet avec Chemillé. les différentes dépenses pour l’internat du jeune Diango sont  prises en charge, et un nouveau groupe de soutien de l’association s’est mis en place.
  • projet démarré en juillet : nous avons relogé le mercredi 10 juillet une jeune maman ivoirienne dans un studio à St Barthélémy qui était disponible depuis fin avril. Cette maman attend un bébé pour octobre, et était sans abri, dormant aux urgences au CHU. Elle espère aussi récupérer ses deux filles de 7 et 9 ans. Nous avons élaboré un projet avec son assistante sociale et elle. La maman a eu une proposition de logement HLM et y est rentrée le 25 octobre. Elle a pu récupérer ses deux autres enfants dans son nouveau logement. 
  • Projet démarré en juillet : nous soutenons un collectif sur Chemillé pour prendre en charge le relogement d’une famille récemment expulsée de CADA. Il s’agit d’une famille algérienne de 4 enfants, dont un enfant trisomique de 4 ans.

NOS VALEURS, partagées avec le Mouvement ATD Quart Monde : Tout homme porte en lui une valeur fondamentale inaliénable qui fait sa dignité d’homme. Quels que soient son mode de vie ou sa pensée, sa situation sociale ou ses moyens économiques, son origine ethnique ou raciale, tout homme garde intacte cette valeur essentielle qui le situe d’emblée au rang de tous les hommes. Elle donne à chacun le même droit inaliénable d’agir librement pour son propre bien et pour celui des autres.

NOTRE PROJET : accompagner des citoyens qui souhaitent s’engager à soutenir dans la durée des personnes et familles pauvres, avec une attention particulière mais non exclusive aux familles migrantes (demandeurs d’asile, réfugiés, ROMs).

NOTRE ACTION : proposer un logement à ces personnes et familles, et pour cela trouver des logements à louer ou à acheter, et trouver des fonds pour financer les acquisitions et les locations, en particulier pour les personnes qui n’ont aucun revenu.

L’association ETHAPE à Angers a soutenu ou relogé, depuis décembre 2015, 123 personnes au total (26 familles et 17 personnes seules / 71 adultes et 52 enfants) : 16 familles et 10 personnes seules sans papiers (demandeurs d’asile déboutés de leur demande, mais espérant une régularisation), 4 familles européennes en difficulté (3 ROMS et 1 slovaque), 2 maman solo  avec 1 enfant (1 française d’une famille de gens du voyage, 1 régularisée sans ressources, 1 famille et 5 personnes seules demandeurs d’asile, 2 personnes et 1 famille régularisées mais sans abri, 1 jeune français bénéficiaire du RSA. Nous avons aussi soutenu 3 familles et 4 personnes seules sans les reloger nous-mêmes

10 familles hébergées par ETHAPE ont pu être relogées (dont 8 en HLM, 1 dans le privé, 1 dans un dispositif temporaire), et 10 familles sans papiers ont été régularisées, 4 demandeurs d’asile ont obtenu un statut, 5 personnes seules ont obtenu un logement HLM ou privé, 1 est partie pour se marier, 2 sont partis sans solution, et 1 avec une aide au retour dans son pays d’origine.

 ACTIONS 2018

  • 8 familles et 8 personnes seules, soit 21 adultes et 16 enfants ont été relogés ou pris en charge par l’association en  2018 : dont 4 familles sans statut, sans logement, avec peu ou pas de ressources, en attente de régularisation, expulsées de CADA (centre d’accueil demandeurs d’asile). Nationalités : albanaise, congolaise, arménienne, tchadienne)

NOS principales réalisations de 2015 à 2019 :

  • Nous avons au total acheté 3 appartements, et louons à fin 2019 1 mobilhome et 20 logements, dont 2 studios,  7 appartements, deux maisons, une autre maison avec deux logements (un T4 et un studio), et 2 immeubles avec 4 appartements chacun.  Nous avons rendu deux studios en 2017, 1 en 2018, et 1 en 2019.
  •  nous avons ainsi relogé en 2016 : 2 familles ROM, 2 demandeurs d’asile Guinéens, une maman Camerounaise avec un bébé en attente de régularisation rapide,  3 familles déboutées de leur demande d’asile, avec très peu de ressources, qui espèrent une régularisation dans un délai de 2 à 3 ans, et une maman avec un fils de 2 ans (française, bénéficiaire RSA) 
  • et en 2017 : relogement en HLM des 2 famille ROM et de la maman camerounaise, relogement par notre association de trois familles en attente de régularisation (deux géorgiennes et une Mongole), d’une famille slovaque en grande difficulté (2 enfants), et d’un jeune congolais ayant le statut de réfugié
  • nous avons étoffé notre fonctionnement, en mettant en place : un groupe d’échange entre les accompagnateurs de nos locataires, une nouvelle personne pour renforcer la gestion locative et réaliser quelques tâches administratives, un petit groupe pour suivre les aspects financiers, et, depuis fin 2017, un nouveau groupe de bénévoles pour assurer la gestion locative.
  • Un financement participatif a permis d’effectuer une acquisition en septembre 2017 : 30.800 € de prêts sans intérêts sur 12 ans, et 15.500 € de dons (plus 6.700 € pris sur notre trésorerie pour compléter le financement).
  • Les 2 demandeurs d’asile guinéens que nous hébergions depuis février 2016 ont obtenu  le statut de réfugié, l’un le 3 janvier, l’autre le 30 août.
  • Rencontre festive avec les familles le 3 septembre 2017 et le 2 septembre 2018 à Gée, avec les familles relogées et les bénévoles.
  • subventions de 4.000 et 6.000 € sur la dotation parlementaire de la sénatrice Corinne Bouchoux, et plusieurs subventions de CCAS du segréen pour contribuer au relogement de deux familles sur Segré..
  • subventions de 900 € et  350 € du groupe d’Angers du mouvement la Vie Nouvelle
     NOS principaux PROJETS  pour 2020 : développer notre action
  • démarrage de la SCCI (société civile Immobilière) en partenariat avec AGLAES et le Fonds de Dotation E.P.L.S. pour permettre à l’association de mobiliser de nouveaux logements sous différentes formes.
  • relogement d’au moins 3 personnes seules et 4 familles,  sans logement ou menacées d’expulsion, dont certaines sans ressources. 2 familles que nous logeons devraient partir en HLM en 2020.
  • améliorer l’organisation du fonctionnement de l’association, pour accompagner l’augmentation du nombre de logements gérés et de personnes et familles logées. Ce serait bien qu’un(e) ou deux bénévoles viennent renforcer l’équipe actuelle.
    Souhait que ces bénévoles partagent l’état d’esprit et des valeurs avec l’équipe actuelle : bienveillance, attention aux personnes, vigilance, disponibilité, enthousiasme, et … bonne humeur !
  • Certains de nos OBJECTIFS DE 2019 ont été atteints ou dépassés : soutien au relogement de 5 familles et 4 personnes seules (dont 1 famille demandeur d’asile et 2 familles et 2 personnes seules non régularisées), renforcement du groupe de bénévoles de gestion avec l’arrivée d’une comptable bénévole. Toutefois nous n’avons pas acheté un nouvel appartement, mais en avons vendu un.

Montant moyen des dons reçus en 2019 

pour le financement du relogement

de 16 familles et 9 personnes : 6.000 € mensuels

MERCI à TOUS !

famille