Accueil

Ensemble  Travailler  Habiter  Apprendre  Progresser  Evaluer                                                               contact courriel : contact@ethape-a-angers.fr   tél : 06 58 42 70 06

                                                                       dernière mise à jour du site : 13 juillet 2019

FLASH  Dernières nouvelles 2019  :

  • L’association loge actuellement 15 familles et 6 personnes seules, soit au total 36 adultes et 27 enfants. Parmi elles 8 familles et 3 personnes seules sont sans papiers, soit au total 17 adultes et 15 enfants. L’association soutient aussi une famille et une personne seule qui sont relogés par ailleurs, soit 4 adultes et 3 enfants mineurs
  • projets démarré en juillet : nous avons relogé le mercredi 10 juillet une jeune maman ivoirienne dans un studio qui était disponible depuis fin avril. Cette maman attend un bébé pour octobre, et était sans abri, dormant aux urgences au CHU. Elle espère aussi récupérer ses deux filles de 7 et 9 ans. Nous avons élaboré un projet avec son assistante sociale et elle pour lui permettre d’intégrer aussi rapidement que possible un dispositif capable de l’accompagner vers un relogement HLM
  • Nouveau projet à l’étude en juillet : nous envisageons de soutenir un collectif sur Chemillé qui veut prendre en charge le relogement d’une famille récemment expulsée de CADA. Il s’agit d’une famille algérienne de 4 enfants, dont un enfant trisomique de 4 ans.
  • projet démarré en avril : nous avons soutenu pendant deux mois un monsieur dont les papiers n’avaient pas été renouvelés. Il a maintenant l’assurance de la préfecture que ses papiers seront rapidement renouvelés. L’association a pris en charge le loyer de sa studette en avril et mai, et il devrait nous rembourser en juillet.
  • Projet finalisé : relogement d’une famille arménienne avec 4 enfants, récemment expulsée de CADA. Au départ la famille était à la rue (115) puis a pu être prise en charge à l’hôtel avant le relogement.  Grâce à un groupe de soutien composé d’enseignants de l’école Jules Verne, du collège Jean Vilar, et du lycée Chevrollier où ses enfants sont scolarisés, le maire d’Angers a appuyé la régularisation et le relogement de la famille. Le relogement a eu lieu le 29 avril, dans un logement HLM d’Angers Loire Habitat à la Roseraie, géré par l’association Anjou Insertion Habitat, et en partenariat avec notre association. Nous avons pu financer les timbres fiscaux pour leurs titres de séjour, une cuisinière électrique et une machine à laver. La famille est maintenant très bien installée, et nous allons la soutenir financièrement quelques mois le temps que tous les droits (allocations familiales et APL) soient complètement débloqués.
  • Notre assemblée Générale a eu lieu le 4 avril. Un nouveau bureau de 6 membres a été élu. Documents disponibles sur demande.
  • Nous avons pu obtenir en mars par AGLAES un nouveau logement pour la maman Somalienne, son compagnon éthiopien, et leur enfant. Ce logement est un peu plus grand que le précédent, dans le même bâtiment à Trélazé. Il permettra d’accueillir dans de meilleures conditions leur deuxième enfant à venir, en attendant d’obtenir un HLM.
  • Nous commençons à travailler un projet de SCCI, Société Coopérative Civile Immobilière, en collaboration avec HAMOSPHERE (société coopérative d’intérêt collectif). Cette SCCI pourrait être un outil performant pour mobiliser des logements pour notre association. Une première réunion de présentation  a eu lieu le 18 mars. D’autres personnes et partenaires pourront s’associer à ce projet. Nous espérons finaliser ce projet en 2019.
  • Le groupe de gestion locative se compose à nouveau à partir de mai 2019 de 5 bénévoles  qui se répartissent la gestion locative des 17 logements et du mobilhome gérés aujourd’hui par l’association.

NOS VALEURS, partagées avec le Mouvement ATD Quart Monde : Tout homme porte en lui une valeur fondamentale inaliénable qui fait sa dignité d’homme. Quels que soient son mode de vie ou sa pensée, sa situation sociale ou ses moyens économiques, son origine ethnique ou raciale, tout homme garde intacte cette valeur essentielle qui le situe d’emblée au rang de tous les hommes. Elle donne à chacun le même droit inaliénable d’agir librement pour son propre bien et pour celui des autres.

NOTRE PROJET : accompagner des citoyens qui souhaitent s’engager à soutenir dans la durée des personnes et familles pauvres, avec une attention particulière mais non exclusive aux familles migrantes (demandeurs d’asile, réfugiés, ROMs).

NOTRE ACTION : proposer un logement à ces personnes et familles, et pour cela trouver des logements à louer ou à acheter, et trouver des fonds pour financer les acquisitions et les locations, en particulier pour les personnes qui n’ont aucun revenu.

L’association ETHAPE à Angers a relogé, depuis décembre 2015, 89 personnes au total (20 familles et 11 personnes seules) : 12 familles et 3 personnes seules sans papiers (demandeurs d’asile déboutés de leur demande, mais espérant une régularisation), 4 familles européennes en difficulté (3 ROMS et 1 slovaque), 2 maman solo  avec 1 enfant (1 française d’une famille de gens du voyage, 1 régularisée sans ressources), 1 famille et 5 personnes seules demandeurs d’asile, 2 personnes régularisées mais sans abri, 1 jeune français bénéficiaire du RSA. 

3 familles hébergées par ETHAPE ont pu être relogées en HLM, et 3 familles sans papiers ont été régularisées, 3 personnes seules demandeurs d’asile ont obtenu un statut, et deux ont obtenu un logement HLM ou privé.

 ACTIONS 2018

  • 8 familles et 8 personnes seules, soit 21 adultes et 16 enfants ont été relogés ou pris en charge par l’association en  2018 :

– 4 familles sans statut, sans logement, avec peu ou pas de ressources, en attente de régularisation, expulsées de CADA (centre d’accueil demandeurs d’asile). Nationalités : albanaise, congolaise, arménienne, tchadienne)

– 1 couple âgé ROM Kosovar en caravane, relogé en Mobilhome.

– 1 couple ROM Roumain avec un bébé

– 1 couple demandeur d’asile avec 1 bébé, Mr éthiopien, Mme somalienne

– 1 maman du Daguestan régularisée mais sans travail ni logement, avec son fils de 15 ans

2 personnes sans papiers : guinéen et géorgienne

3 personnes demandeurs d’asile :  2 guinéens et 1 camerounais

1 femme régularisée mais sans logement : congolaise

1 homme sans logement bénéficiaire RSA : français

1 homme marocain n’ayant pas eu son titre de séjour renouvelé, soutenu pour rester dans son logement d’octobre à décembre

Trois d’entre eux ont ensuite cessé d’être soutenus par l’association  au cours de l’année, dont l’homme marocain et :

– le couple ROM qui a obtenu un logement en HLM en août

– la maman du Daguestanet son fils de 15 ans qui ont été pris en charge par  TEMPO, un dispositif institutionnel financé par l’état et le conseil départemental

NOS principales réalisations de 2015 à 2018 :

  • Nous avons au total acheté 4 appartements, et louons depuis fin 2018 1 mobilhome et 12 logements, dont 2 studios,  7 appartements, deux maisons, et une autre maison avec deux logements (un T4 et un studio).  Nous avons rendu deux studios en 2017 et 1 en 2018.
  •  nous avons ainsi relogé en 2016 : 2 familles ROM, 2 demandeurs d’asile Guinéens, une maman Camerounaise avec un bébé en attente de régularisation rapide,  3 familles déboutées de leur demande d’asile, avec très peu de ressources, qui espèrent une régularisation dans un délai de 2 à 3 ans, et une maman avec un fils de 2 ans (française, bénéficiaire RSA) 
  • et en 2017 : relogement en HLM des 2 famille ROM et de la maman camerounaise, relogement par notre association de trois familles en attente de régularisation (deux géorgiennes et une Mongole), d’une famille slovaque en grande difficulté (2 enfants), et d’un jeune congolais ayant le statut de réfugié
  • nous avons monté une Fondation Anjou Logements Solidaires, fondation abritée par la fondation Caritas Francepour pouvoir recevoir éventuellement des legs et des dons de personnes assujetties à l’ISF/IFI, qui peuvent bénéficier de 75 % de déduction fiscale sur leur don, et qui reçoivent alors un reçu fiscal de la fondation Caritas.  (Plus d’infos sur la page : « soutenez les actions de l’association » pour nous soutenir via cette fondation, ou nous contacter par mail).
  • nous avons étoffé notre fonctionnement, en mettant en place : un groupe d’échange entre les accompagnateurs de nos locataires, une nouvelle personne pour renforcer la gestion locative et réaliser quelques tâches administratives, un petit groupe pour suivre les aspects financiers, et, depuis fin 2017, un nouveau groupe de bénévoles pour assurer la gestion locative.
  • Un financement participatif a permis d’effectuer une acquisition en septembre 2017 : 30.800 € de prêts sans intérêts sur 12 ans, et 15.500 € de dons (plus 6.700 € pris sur notre trésorerie pour compléter le financement).
  • Les 2 demandeurs d’asile guinéens que nous hébergions depuis février 2016 ont obtenu  le statut de réfugié, l’un le 3 janvier, l’autre le 30 août.
  • Rencontre festive avec les familles le 3 septembre 2017 et le 2 septembre 2018 à Gée, avec les familles relogées et les bénévoles.
  • subventions de 4.000 et 6.000 € sur la dotation parlementaire de la sénatrice Corinne Bouchoux, et plusieurs subventions de CCAS du segréen.
  • subventions de 900 € et  350 € du groupe d’Angers du mouvement la Vie Nouvelle

       NOS principaux PROJETS  pour 2019 : développer notre action

  • achat d’un 5ème logement via un financement participatif (dons et prêts sous diverses formes).
    L’objectif est d’arriver à un financement de 60 à 65.000 € pour l’achat d’un logement à La Roseraie ou à Monplaisir, où nous avons déjà les 4 logements de l’association. Nous souhaitons financer ce futur logement avec le maximum de dons possibles, pour disposer à terme de plusieurs logements très peu chers et sécuriser le fonctionnement de l’association dans la durée.
  • relogement d’au moins 3 personnes seules et 4 familles, sans ressources, et sans logement ou menacées d’expulsion. 3 ou 4 familles que nous logeons fin 2018 devraient partir en HLM. Nous espérons reloger au moins 4 nouvelles familles, et 3 personnes seules, éventuellement dans une nouvelle colocation. Les nouveaux dons mensuels non affectés à un projet permettront de compléter le financement des logements des familles sans ressources.
  • renforcer l’équipe de bénévoles de gestion locative, pour accompagner l’augmentation du nombre de logements gérés et de personnes et familles logées. Ce serait bien qu’un(e) ou deux bénévoles viennent renforcer l’équipe actuelle.
    Souhait que ces bénévoles partagent l’état d’esprit et des valeurs avec l’équipe actuelle : bienveillance, attention aux personnes, vigilance, disponibilité, enthousiasme, et … bonne humeur !
  • TOUS NOS OBJECTIFS DE 2018 ont été atteints ou dépassés : relogement de 8 familles et 8 personnes seules, achat d’un appartement, mise en place d’une colocation, mise en place d’un groupe de bénévoles de gestion.
  • En 2018,  15 bénévoles environ ont pu être mobilisés pour 3 chantiers de remise en état de 3 logements.

Montant moyen des dons reçus en 2019 (à fin mai)

pour le financement du

relogement de 15 familles et 7 personnes : 4.878 € mensuels

MERCI à TOUS !

famille